acheter priligy en ligne acheter cialis en ligne acheter propecia en ligne
Tuesday September 22nd, 2015 rentingart

Batiweb – L’art émergent s’invite dans la ville et l’univers du bricolage – 25 avril 2006

A partir du 27 avril 2006 et pendant 100 jours, l’art émergent sort des galeries. Un des plus grands magasins de bricolage et de décoration parisiens, Leroy Merlin Quai d’Ivry, lui offre avec rentingART une vitrine insolite et gigantesque. Un lieu et un moment inédits de rencontre entre art contemporain, univers du bricolage et espace urbain.

A partir du 27 avril prochain, le magasin Leroy Merlin Quai d’Ivry offre son immense façade le long du périphérique, son design « dernière génération » et la transparence de ses espaces intérieurs et extérieurs, pour mettre en vitrine pour la première fois à Paris les œuvres en grandeur monumentale de Natalie Lamotte, Milthon et Philippe Schlienger, trois valeurs montantes dans trois disciplines majeures : peinture, sculpture et photographie.

Ce sont 200 000 passants automobilistes empruntant chaque jour le périphérique Est et 50 000 clients accueillis chaque mois dans le magasin qui découvriront avec étonnement cette exposition, aussi gigantesque qu’inattendue, visible pendant 100 jours. Ce sont aussi et d’abord les 250 collaborateurs du magasin qui participeront à cette démarche originale et fédératrice au sein de leur entreprise.

Leroy Merlin Quai d’Ivry a initié cet événement sur une proposition de rentingART. Spécialiste de la location d’œuvres d’artistes émergents pour les grandes entreprises à New York, Paris et Shanghai, rentingART a sélectionné les œuvres et artistes en adéquation avec le site de Leroy Merlin Quai d’Ivry, l’architecture moderne de son bâtiment et la vocation de l’enseigne tournée vers l’amélioration de l’habitat dans un Est parisien en pleine transformation.

Convaincus du succès de cette première, Leroy Merlin Quai d’Ivry et rentingART prévoient d’organiser une deuxième exposition à partir du 15 septembre 2006. Elle présentera les œuvres de 3 nouveaux artistes. Un projet de 100 jours encore, d’une union pas si décalée entre art contemporain, bricolage et décoration de la maison.

Le choix des artistes et de leurs oeuvres

« Nous avons voulu privilégier l’esthétisme, le lien probable entre bricolage, art et urbanité pour toucher le spectateur », explique Denis Schies. Dans cette démarche, nous avons pris appui sur les compétences, les conseils et propositions de rentingART. »

Le choix de Leroy Merlin Quai d’Ivry et de rentingArt s’est ainsi porté sur trois artistes émergents : Milthon (sculpteur), Natalie Lamotte (peintre) et Philippe Schlienger (photographe). Une trentaine d’œuvres au total seront installées avec pertinence pour une mise en valeur et une visibilité optimales, à l’intérieur et à l’extérieur du magasin.

Milthon et Natalie Lamotte : de l’intérieur…

Dès l’entrée, dans l’immense hall du magasin, les sculptures inaccessibles des femmes hiératiques de Milthon accueilleront les clients en happening. Ils accèderont aux étages sur un axe de circulation jalonné par les peintures de Natalie Lamotte. Des oeuvres mêlées d’ambiguïté, aussi surprenantes par leur taille que par leur esthétisme. « Les œuvres de Natalie Lamotte et de Milthon nous ont séduits par leur vitalité et leur pureté », commente Denis Schies.

Philippe Schlienger : de l’intérieur et de l’extérieur…

Une sélection de tirages argentiques en grand format (120×120 cm) du photographe Philippe Schlienger, extraits de son livre consacré aux outils anciens, transformera aussi le hall d’accueil du magasin.

Sur la façade extérieure du magasin, une gigantesque photo de sa série « Outils » surplombera le périphérique. Un tirage d’une remarquable qualité d’impression, sur toile micro-perforée de plus de 100 m2, adapte la pixellisation sur une visibilité à courte et grande distance.

« Les photographies de Philippe Schlienger tirées en grands formats vont susciter une réelle curiosité auprès de nos clients qui sont souvent passionnés de vieux outils », affirme Denis Schies. Avec lui, l’outil devient oeuvre d’art. Cet artiste sait donner une dimension artistique à des objets chargés d’histoire et d’anecdotes et leur donner une vraie âme. L’exposition expliquera l’évolution de ces outils.

A propos de rentingART rentingART rapproche le monde de l’art et le monde de l’entreprise en suggérant l’art contemporain comme vecteur moderne de communication. « Par l’émotion que peut susciter une exposition événementielle avec des œuvres d’art particulières, rentingART participe à l’humanisation du lieu de travail et à la mise en valeur d’une nouvelle image de l’entreprise », explique Eric Lévy, son directeur.

Ex-Directeur général de Virgin Interactive Entertainment, Eric Lévy a lancé le concept de location d’œuvres artistiques par et pour les entreprises depuis un an en Europe, après l’avoir développé à New York et, depuis mars 2006, à Shanghai. « Nous proposons et conseillons une offre artistique internationale en adéquation avec leur rayonnement géographique et leurs objectifs. Parallèlement, nous assurons une logistique globale apte à faciliter le renouvellement du parc d’œuvres d’art, un dispositif simple qui prévoit l’acquisition facile des œuvres par les collaborateurs, et enfin des conseils et solutions pour optimiser les avantages fiscaux liés aux nouvelles mesures sur le mécénat. »

rentingART vise à devenir le premier réseau mondial de location d’art émergent, capable de répondre à toute problématique d’entreprise avec une offre synergique de New York/Shanghai/Paris.

Pour en savoir plus sur les artistes

Natalie Lamotte (peintre)

Natalie Lamotte, née à Marseille, vit et travaille à Paris. Depuis 2000 Natalie Lamotte propose une expérience artistique dont les recherches vont vers l’étude et la transcription de ce moment d’avant l’image où la forme se manifeste non pas comme la transcription d’un visible présélectionné par l’esprit mais comme l’invention d’un état situé exactement entre l’inconsistance des fluides et la consistance de la chair. Sa peinture est comme la parole du corps même.

Natalie a exposé à l’espace Paul Ricard en 2000 « Comportement n.m. », à la Manufacture des Oeillets (Ivry-sur-seine) en 2002 « Comme une ogresse ». Elle a participé à de nombreux salons de Jeune création, à Montrouge. Elle a apporté son talent artistique et pictural dans la pièce “Le tour d’écrou” d’après le roman de Henry James, pièce qui sera présentée à Avignon au théâtre des Halles du 02/05/2006 au 06/05/2006 puis au Festival d’Avignon en juillet 2006.

Natalie propose souvent de rythmer un lieu, un espace architectural, parfois sacré, souvent monumental, pour exprimer le vivant et impliquer physiquement le spectateur comme la Chapelle Saint Michel (Avignon) pour une exposition personnelle OGRESSE² du 15 au 30 avril 2006 ou bien l’église Notre-dame de Montataire (Oise) dans une exposition collective « Les Puits du désir » du 25 avril au 30 juin 2006.

Philippe Schlienger (photographe)

Né à Paris, Philippe Schlienger vit et travaille dans l’Orne. Ce photographe, professeur en communication visuelle, compte parmi les grands talents de la photographie d’auteur. Sa recherche formelle sur l’image le conduit à intervenir sur des êtres, des sites et des objets chargés de mémoire, et à en extraire des images alchimiques. Son regard, entre artifice et réalité, surprend. Ses oeuvres figurent dans les musées, les galeries et les collections publiques. Mais aussi dans l’édition, la publicité, l’architecture et l’industrie.

Lauréat de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet pour la Vocation, il a été reconnu sur la scène artistique, notamment avec la série de portraits « Coqs » publiée aux éditions Assouline, et à travers son livre sur les outils anciens paru aux éditions EPA et récompensé par le Prix Bordin 2006 de l’Académie des Beaux-Arts, Institut de France.

Milthon (sculpteur)

Milthon, né en Colombie, vit et travaille en France. Le style de ce sculpteur néo-classique ouvre un monde infini, doux et fragile. Ses recherches dans l’expression du corps humain donnent lieu à des œuvres aux extraordinaires “racines humaines”. La terre est sa source d’inspiration. De cette source intarissable naissent, dans les matières nobles, terre ou bronze, ses formes humaines longilignes et aériennes, hiératiques et métalliques. Les femmes de Milthon s’étirent vers le haut, brillantes comme la houille, inaccessibles. Leurs membres fins n’en finissent pas d’abandonner la chrysalide. Les mains sur les hanches ou sur les cuisses, les bras comme les ailes de l’insecte prêt à voler… Milthon nous apprend les cimes.

Ses œuvres monumentales ont été exposées dans de nombreux lieux en France et enrichissent diverses collections privées et publiques : murales pour la ville de Gattières, monumentales (« Vigueur) pour Cannes et « Vénus » pour Farlède, groupe monumental « Complicité » pour Gap. ..

Contact

Get in touch with us!